AMALFI


AMALFI
AMALFI

AMALFI

Ville de la province de Salerne, située sur la côte sud de la péninsule de Sorrente, au débouché de la minuscule vallée des Moulins entourée de falaises verticales qui l’isolent de l’arrière-pays. Le lieu semble avoir servi de refuge à des Campaniens fuyant les Lombards à la fin du VIe siècle. D’abord comprise dans le duché byzantin de Naples, la ville est conquise par les Lombards en 836; elle se rend indépendante sous des «préfecturions» élus, puis héréditaires à partir de 896, qui prennent en 957 le titre ducal. Amalfi, qui reste théoriquement dans l’Empire byzantin, n’a d’autres ressources que la mer; le commerce maritime, attesté au au IXe siècle, en fait aux Xe et XIe siècles le port le plus actif de l’Occident. La ville établit des colonies à Constantinople et au Caire au Xe siècle (la flotte amalfitaine a aidé les F レimides à conquérir l’Égypte); elle fonde des hospices à Antioche et à Jérusalem (celui-ci est à l’origine de l’ordre des Hospitaliers) avant les croisades. Les Amalfitains importent d’Orient soieries et épices; ils vendent aux musulmans bois et esclaves, utilisant le tarin (quart de dinar) arabe pour leurs transactions; ils sillonnent la Méditerranée, de l’Espagne et du Maghreb à la Syrie. Son code maritime, les Tables amalfitaines , attestent l’importance de ce commerce. Mauro et son fils, Pantaleone, Amalfitains installés en Orient, envoient des portes de bronze ciselé à la cathédrale d’Amalfi, à Rome, au Mont-Cassin, au Gargano. En 987, la ville devient siège d’un archevêché. À partir de 1073, et surtout de 1131, Amalfi tombe sous la coupe des Normands, malgré de nombreuses révoltes. En 1135 et 1137, le port est ravagé par les Pisans. Amalfi, qui ne peut résister à la concurrence des grands ports de l’Italie du Nord, se consacre au commerce régional, malgré le raz de marée de 1343 et le sac du port par les Provençaux de Louis II en 1392. La ville actuelle, entourée de vergers en terrasses, vit surtout du tourisme. On y admire le cloître du Paradis, de style sicilien (XIIIe s.), et la cathédrale, malheureusement défigurée au XIXe siècle.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amalfi — Amalfi …   Deutsch Wikipedia

  • Amálfi — Amalfi Staat: Italien Region …   Deutsch Wikipedia

  • Amalfi — • Archdiocese directly dependent on the Holy See, has its seat at Amalfi, not far from Naples Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Amalfi     Amalfi      …   Catholic encyclopedia

  • AMALFI — AMALFI, Italian port on the Gulf of Salerno, S.E. of Naples. The first information about Jews living in Amalfi dates from the tenth century. According to the Chronicle of ahimaaz , two of his great uncles, Shabbetai and Papaleone, went on a… …   Encyclopedia of Judaism

  • Amalfi — Saltar a navegación, búsqueda Amalfi puede referirse a: el municipio colombiano de Amalfi en el departamento de Antioquia. la comuna italiana de Amalfi cerca de Nápoles; Obtenido de Amalfi Categoría: Wikipedia:Desambiguación …   Wikipedia Español

  • Amalfi — es una comuna y arquidiócesis de la región de Campania, Italia, situada a la orilla del Golfo de Salerno, a unos 40 km de Nápoles. Se encuentra en la boca de una profunda garganta al pie del Monte Cerreto, de 1.315 m de altura, rodeada por… …   Enciclopedia Universal

  • Amalfi — (Амальфи,Италия) Категория отеля: Адрес: 84011 Амальфи, Италия Описание …   Каталог отелей

  • Amalfi un po’... — Amalfi un po’... (Амальфи,Италия) Категория отеля: Адрес: Piazza dei Dogi 23 , 84011 Амальфи, Итали …   Каталог отелей

  • Amalfi — Amalfi, 1) Stadt am Meerbusen von Salerno in der neapolitanischen Provinz Principato citeriore, Erzbischof, Seidenbau, Papier , Nadelfabrik, Hochofen, Maccaronibäckereien; 3500 Ew. Das Seerecht von A. (Tabula Amalfitana), galt sonst in ganz… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Amálfi — Amálfi, Stadt in der ital. Provinz Salerno, am Ausgang eines engen Felsentales am Meerbusen von Salerno gelegen, mit Vietri und Salerno durch eine schöne, der Felsenküste abgewonnene Kunststraße, mit Sorrent durch eine höchst malerische Straße… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon